Revenir à la page d'accueil du site FEFU

Dernières informations

Le 28 février, 9 jeunes et leur accompagnatrice devaient rentrer en Ukraine à partir de l'aéroport de Roissy, après un séjour de 10 semaines dans leur famille d'accueil. Tout le monde était à l'heure et les cartes d'embarquement avaient été éditées en ligne. Pourtant le groupe a raté son avion, parce qu'après tout le temps passé à l'enregistrement des bagages (4 guichets ouverts et un adolescent avec un sac déchiré et trop lourd), au contrôle des passeports (4 ou 5 guichets ouverts) et au contrôle des bagages à main (vérification approfondie de tout le groupe parce qu'une enfant avait gardé une bouteille d'eau dans son sac), le groupe s'est présenté à l'embarquement à 12h00, alors que la fin d'embarquement était fixée à 11h50. Aucun appel au groupe retardataire n'avait été effectué et les préposés ont refusé son embarquement. Le responsable du départ, qui avait déjà quitté l'aéroport, a dû y revenir en catastrophe et après des heures de négociation à l'agence Air France (interrompue par une alerte au bagage abandonné), en liaison avec la responsable du service groupe en Ukraine, a obtenu "à titre de geste commercial" la réédition des billets pour le surlendemain, aucune place n'étant disponible le jour même ni le lendemain. Ainsi, il a fallu trouver des solutions d'hébergement pour 2 nuits dans la région parisienne pour l'accompagnatrice, 4 adolescents et 5 enfants de 7 à 8 ans. Le responsable à l'aéroport, parti à 8h30 de son domicile n'y est rentré qu'à 22h00. Coût du parking pour sa voiture : 21+31+5=57€.
Un remerciement à la compagnie Air France, qui a offert les 10 nouveaux billets, mais honte à l'organisation épouvantable de l'aéroport de Roissy Terminal 2E.